natacha roquet epanouie le jour où je me suis aimé

Il y a quelque temps, je te partageais des outils pour découvrir ta mission de vie (si tu ne l’as pas lu voici le lien).

Aujourd’hui, je t’explique que le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai découvert ma mission de vie.

Ma mission de vie.

J’ai toujours été très touchée par l’injustice, l’irrespect et la violence. De façon générale, on peut dire que j’ai toujours été très affectée par la malveillance qui peut régner autour de nous.

Ayant toujours ressenti un profond respect pour le vivant, c’est quelque chose que je ne comprends pas.

Je rêve d’un monde où l’ego n’a plus sa place. Un monde fait de collaborations, d’amour, de respect et de joie. Je rêve d’un monde où chacun se sent libre d’être qui il est vraiment. Un monde léger dans lequel chacun a un rôle à jouer. Je rêve d’une vie pleine de sens pour tous. Une vie où chaque moment est savouré. Une vie dans laquelle on n’a rien à regretter.

J’ai pris conscience que pour guérir ce monde, il faut avant tout guérir en nous.

J’ai pris conscience que pour se libérer d’une vie qui ne nous convient pas, il faut apprendre à s’aimer vraiment.

C’est un travail que j’ai fait sur moi. Cela a été long et douloureux parfois, car c’est un chemin que j’ai emprunté seule. Mais aujourd’hui, je peux le dire : je m’aime vraiment !

Aujourd’hui, je sens qu’une nouvelle vie pleine de sens s’offre à moi.

Une vie dans laquelle je suis moi.

Une vie dans laquelle je me sens libre.

Une vie où baignent respect, collaboration, amour et joie.

Et donc cette mission de vie ?

Ma mission, c’est d’aider les femmes à déterminer qui elles sont, à s’aimer et à dépasser leurs peurs pour se construire une vie pleine de sens.

Ma mission est d’accompagner cette femme, qui semble avoir tout pour être heureuse et qui pourtant, se sent perdue dans sa vie, pas à la bonne place, pas heureuse.

Natacha-Roquet-épanouie-papillon

Ma mission est d’accompagner cette femme dans sa transformation.

Ma mission est de te faire rayonner à l’intérieur pour qu’à ton tour rayonner vers l’extérieur.

La transformation.

Pour définir cette transformation, je te partage un texte de Kim McMillen. Kim McMillen est une femme écrivain qui, avant sa mort en 1996, a écrit un livre pour ses amis intitulé « When I Loved Myself Enough ». Ce livre a été édité par sa fille en 2001 (voici le lien si tu souhaites l’acquérir). « Ma mère ne savait pas qu’elle était malade et allait mourir lorsqu’elle a écrit ce livre. Elle savait inconsciemment peut être, qu’elle devait transmettre les vérités qu’elle avait apprise. Après de nombreuses années remplies de doutes sur elle-même, elle se consacra à développer la compassion pour soi. Elle voulut mettre ses réflexions pour les transmettre aux autres. » Alison McMillen.

Le jour où je me suis aimé pour vrai …

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment.
et, alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui je sais que ça s’appelle…

Estime de soi

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal quand je vais contre mes convictions.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle…

Authenticité

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle…

Maturité

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation ou une personne dans le seul but d’obtenir ce que je veux en sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment……
Aujourd’hui je sais que ça s’appelle…

Respect

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire …personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie. Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle…

Amour Propre

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grands plans , j’ai abandonné les méga-projets du futur. Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime, quand ça me plaît et à mon rythme.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle…

Simplicité

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison et me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui j’ai découvert …

l’Humilité

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir. Aujourd’hui, je vis au présent là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois.
Et ça s’appelle…

Plénitude

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon coeur, elle devient un allié très précieux
Tout ceci est….

SAVOIR VIVRE !


Si cet article te parle, merci de laisser un commentaire ci-dessous. Si tu penses que cet article pourrait aider quelqu’un autour de toi, partage-le. Si tu as des questions, l’onglet commentaire ci-dessous est à ta disposition, j’y réponds dès que possible. D’ici le prochain article, prends bien soin de toi ♥ et n’oublies pas : « #jereprendslecontroledemavie »

Categories:

2 Responses

  1. J’aspire à cette plénitude intérieure que vous décrivez parfaitement bien. Je pense que le lâchez prise me manque mais je ne désespère pas d’y arriver. Merci beaucoup pour votre transmission

    • Bravo à vous Virginie et n’oubliez pas d’apprécier le chemin encore plus que l’atteinte de l’objectif ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-moi sur
Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rendez-vous par téléphone
%d blogueurs aiment cette page :