J’ai publié un sondage sur ma page Facebook afin de connaître les aspects de ta vie qui ne te conviennent pas. À 50%, la vie de couple est sorti comme source de mal-être. Je ne m’y attendais absolument pas !

Je n’encourage pas les séparations mais …

Moi-même en couple depuis 22 ans pendant lesquels, soyons honnête, tout n’a pas toujours été rose, j’ai découvert quelque chose de fondamentale à une vie de couple en bonne santé :

Avoir la capacité de se nourrir d’amour et de bienveillance seule plutôt que d’attendre de l’autre de combler ce manque.

le couple

La plupart du temps, tu peux attendre de l’autre qu’il te rende heureuse. Tu le rends alors pleinement responsable de ton bonheur. Et s’il n’y arrive pas, viennent alors les reproches, la rancune et la colère. Tout ceci le plus souvent inconsciemment en plus !

Retiens-bien ceci :

L’autre, n’est pas responsable de ton bonheur.

Pour moi, un couple complémentaire, ce sont deux personnes en total accord avec leur unicité, qui sont capables de vivre seules, mais aussi avec l’autre dans le respect total de ce dernier. Ceci, dans une démarche de soutien et d’évolution. Ton conjoint est une personne avec sa propre vie, ses propres souffrances et ses propres problèmes. Le rendre responsable de ton bonheur, c’est finalement lui en rajouter une couche.

Aimer l’autre tel qu’il est, le soutenir et ne pas attendre de lui qu’il comble tes manques. Ceci évidemment doit être réciproque. Tu n’as pas à être responsable de son propre bonheur.

Finalement, je parle de deux personnes imparfaites et respectueuses l’une de l’autre qui forment un couple afin de partager des moments de vie à deux.

Te dire « je serai heureuse quand je serai en couple », c’est faux !

Sois heureuse et construis alors un couple épanoui avec une personne qui l’est tout autant.

Reprends la responsabilité de ton propre bonheur ❤

Je n’ai pas toujours pensé cela :

À la fin de mes études, je termine par un stage de quelques mois en Angleterre. J’étais fraichement en couple à l’époque.

Mon maître de stage me propose alors de prolonger mon expérience par un contrat de 2 ans.

Mon compagnon était sans emploi, tout juste diplômé donc rien qui ne le retienne vraiment. Seulement voilà, lui, partir vivre 2 ans en Angleterre, ça ne l’intéressait pas.

Je l’aimais et j’ai donc décidé de refuser l’offre. Mais, pendant des années, au fond de moi, je lui en ai voulu. Je me disais à l’époque que s’il m’aimait vraiment, il aurait pu faire l’effort pour nous de me suivre.

Or, la personne responsable, c’était moi ! J’aurais pu faire cette expérience.

À l’époque, je ne me respectais pas assez et je ne m’aimais pas assez pour vivre une expérience pour moi-même quitte à ce que mon couple n’y survive pas.

C’était à moi, de me donner cette importance.

Parfois on rend l’autre responsable de ce qu’on a fait ou de ce qu’on n’a pas fait.

Mais la vérité, c’est que tu as la liberté de faire ce que tu veux. Quoiqu’en pense la deuxième personne dans ton couple.

Et si tu suis le conseil ou le choix de l’autre plutôt que ton envie, c’est ta responsabilité. (oui, je sais parfois je peux être dur).

Alors bon, oui bien sûr, je ne te dis pas de faire tout ce que tu veux, sans discussion et sans échanges. C’est aussi ça un couple, du partage. Mais quelque soit la tournure de cette discussion, agis pour ton bien-être.

Décide de te choisir

Si cet article te parle, merci de laisser un commentaire ci-dessous. Si tu penses que cet article pourrait aider quelqu’un autour de toi, partage-le. Si tu as des questions, l’onglet commentaire ci-dessous est à ta disposition, j’y réponds dés que possible. D’ici le prochain article, prends bien soin de toi ♥

Categories:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-moi sur
Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rendez-vous par téléphone