À toutes les personnes en burn-out qui culpabilisent,
À toutes les personnes en burn-out qui se sentent incomprises,
Et à tous ceux qui pensent savoir.

Le premier savoir est le savoir de mon ignorance : c’est le début de l’intelligence.

Socrate

Une conversation des plus banales.

« Comment tu te sens aujourd’hui? Tu reprends bientôt le boulot? »

« Bof, pas terrible. J’ai des douleurs dans le dos qui m’ont réveillée toute la nuit. À peine levée du lit, j’avais envie de vomir et ma tête tournait au point de devoir aussi tôt m’asseoir. J’ai passé ma matinée couchée. J’avais envie de lire mais à peine avais-je lu deux phrases que mes yeux défilaient sur la page sans même savoir ce qu’il était écrit.
Finalement je me suis endormie dans le canapé.

Quand j’ai ouvert les yeux, quelques heures s’étaient écoulées.
J’avais faim alors je me suis dirigée vers la cuisine. Après tout, je suis à la maison toute la journée, j’ai bien le temps de me faire un bon repas. Seulement, j’ai été incapable de cuisiner. Mes articulations me font mal. Il m’est impossible de tenir fermement un couteau, cela complique les choses.

Je me suis dit que j’irais bien me chercher une salade toute prête au super marché du coin. C’est plus simple! Mais l’idée de me retrouver dans la foule m’angoisse et puis quand je conduis, je ne suis pas très à l’aise, mes réflexes ne sont plus ce qu’ils étaient. J’ai laissé tomber l’idée de sortir.

Ensuite, j’ai remarqué que le lave-vaisselle devait être vidé. J’ai voulu me rendre utile alors je me suis mise à la tache. Quand j’ai eu terminé, j’étais essoufflée, tout mon corps était douloureux, j’avais l’impression d’avoir fait des heures de sport. J’étais épuisée et j’aurais pu aller me coucher.

Seulement, je devais récupérer les enfants donc j’ai pris la voiture tel un zombie pour aller les chercher à la sortie de l’école.
Trois enfants, tous heureux de me raconter leur journée. J’essayais de suivre la conversation mais très vite tout n’était plus que brouhaha.
« maman, tu m’entends? »
« oui »
« j’ai dit quoi? »
« je ne sais plus »

Je suis rentrée, je me suis couchée, mon corps ne me portait plus.
Seule l’envie d’aller dormir tournait en boucle dans mon cerveau et pourtant, je savais qu’une fois couchée, je ne dormirai pas vraiment.

Pour le moment, je n’envisage pas trop retourner au boulot. »

« Houlà, et c’est normal d’avoir tous ces symptômes? »

« Bah oui, je suis en burn-out »

Être en burn-out, ce n’est pas …

Être en burn-out, ce n’est pas :

  • juste être fatigué.
  • ne pas avoir envie d’aller au travail.
  • signe de faiblesse.
  • dans la tête.
  • une nouvelle mode.

Être en burn-out, c’est …

Être en burn-out, c’est :

  • avoir mal aux muscles, aux articulations, au ventre et/ou à la tête.
  • avoir des vertiges, des nausées et/ou des acouphènes.
  • ne plus avoir la capacité de lire, d’écouter ou de parler sur une période qui excède quelques minutes.
  • ne plus pouvoir accomplir de simples tâches quotidiennes sans douleur et/ou fatigue excessive.
  • ne pas dormir alors que l’on se sent épuisé.

Concrètement, le burn-out c’est …

Le bun-out c’est la conséquence d’une sur-stimulation des glandes surrénales. En voici une explication simplifiée:

Nos glandes surrénales produisent du cortisol et de l’adrénaline lorsque nous sommes soumis à un stress.
Notre cerveau produit des endorphines et de la dopamine lors de situations plaisantes.
Lorsque les deux situations se présentent de façon régulière (stress et plaisir) un équilibre hormonal s’installe.

Équilibre hormonal endorphines et dopamine (issues du cerveau) et cortisol et adrénaline (issues des glandes surrénales). Déséquilibre = burn-out

Le déséquilibre entre ces sécrétions hormonales conduit au burn-out.
En effet, juste avant le burn-out, la personne a principalement dans sa vie des sources de stress et met de côté toute source de plaisir.
En résumé, la personne s’oublie totalement au profit de son job et/ou des personnes qui l’entourent (d’où le burn-out parental par exemple).

La conséquence du déséquilibre hormonal.

L’adrénaline est l’hormone sécrétée lors de situations de danger. Elle entraîne l’accélération du rythme cardiaque, l’augmentation du volume sanguin, la dilatation des bronches et des pupilles. C’est l’hormone de la survie!

Le cortisol est naturellement sécrété le matin pour s’éveiller. Un stress intense induit également sa sécrétion. Elle entraîne une accélération du rythme cardiaque, du rythme respiratoire et met à disposition de l’organisme les sucres et les graisses.

Imagine un corps débordant de ces hormones.
Une vraie cocotte-minute sur le point d’exploser.
On peut d’ailleurs comparer l’explosion au burn-out.
Imagine l’effet sur le corps humain …

Alors oui, un burn-out est généralement douloureux.
Et non, un burn-out ce n’est pas dans la tête.
Oui, il va falloir du temps pour s’en remettre.
Non, il ne suffit pas de dormir deux semaines pour se remettre sur pied.
Oui, le burn-out touche les gens qui repoussent leur limite, ceux qui s’oublient pour une autre cause, ceux qui s’investissent à 1000% dans un objectif.
Non, le burn-out ne touche pas les gens faibles (d’ailleurs c’est quoi être faible?).

La sagesse consiste à ne plus vouloir transformer les gens en ce qu’ils ne sont pas, mais à accepter ce qu’ils sont et à comprendre leur expérience de vie.

Fun Chang

PS : Je t’invite à lire mon précédent article sur le burn-out. Si tu le souhaites, laisse-moi un commentaire sous cet article. Tu peux également t’inscrire ci-dessous afin d’être informé de la prochaine publication. D’ici là, prends bien soin de toi ♥

Categories:

Tags:

16 Responses

  1. Merci beaucoup c’est tellement cela. Je suis en arrêt pour un burn-out professionnel. J’essaie de retrouver des forces, d’apprendre à me poser et reprendre confiance en moi en mais capacités, mais c’est tellement difficile.

    • Merci à vous pour votre message. En effet, se remettre d’un burn-out ce n’est pas simple et cela prend du temps. Vous semblez être sur la bonne voix. Surtout écoutez-vous. Au plaisir de vous lire sous un prochain article.

    • Je suis contente que cet article vous parle. Il est tellement difficile d’exprimer et de faire comprendre ce qu’est un burn-out à notre entourage. Merci pour votre message et surtout prenez le temps de prendre soin de vous. Au plaisir de vous lire sous un prochain article.

  2. J’adore le résumé du point de vue scientifique. Concernant les symptômes, je trouve que ce n’est pas dutout complet et l’histoire au début reflète plus une vie de famille. Il y a tellement d’autres choses à dire. Tellement de choses qui sont si personnelle à cette situation et je trouve ça important de le mentionné. Sinon c’est comme s’il y avait un côté réducteur aux expériences vécues dans le burn-out. Avec mon sincère respect.

    • Merci pour votre message.
      Je suis d’accord avec vous, cet article n’est pas un article complet sur le burn-out. Il y a tellement de choses à dire.
      On explique très rarement toute la chimie derrière le burn-out. Certains pensent que c’est dans la tête et qu’il suffit de vouloir pour pouvoir … mais derrière ça, il y a surtout un dérèglement hormonal qui nous empêche de nous activer et qui crée une vraie douleur physique. C’est ce que j’ai tenté d’expliquer de façon très résumé.
      J’aurai certainement l’occasion d’en dire d’avantage. Je l’espère en tous les cas 🙂
      Au plaisir de vous lire sous un autre article.
      Prenez bien soin de vous ♥

  3. Merci merci merci
    Je comprends enfin le mal qui me ronge depuis si longtemps …je ne suis pas folle
    Je suis juste une femme ordinaire qui s’est prise pr wonderwoman et qui n’a pas la potion magique … je n’aurais jamais imaginé que le burn out pouvait donner tous ces maux… après analyses et examens en tout genre mon médecin me rassure en me disant que tout va bien … mais non je ne vais pas bien … mais là maintenant à l’instant T que faire!!! Au secours …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-moi sur
Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rendez-vous par téléphone
%d blogueurs aiment cette page :