Tu rencontres le burn-out.

Et si le burn-out avait pu être évité?

Tasse de café avec anotation "Be Strong"
Photo by Heather Ford 

À toi qui as tout mis en place pour réussir,
À toi qui as tout mené de front: couple, amis, travail, ménage, enfants …
À toi qui te savais forte et résistante,
À toi qui avais la vie que tu souhaitais, celle que tu t’étais construite,
À toi qui un jour, t’es écroulée brutalement,

Tu connais le burn-out.

Et si tout cela avait pu être évité?
Et si tu avais pris la peine de l’écouter?

As-tu déjà entendu cette petite voix au fond de toi?

Femme mettant la main devant son visage pour demander l’éloignement. elle ne veut pas entendre. burn-out
Photo by Mattia Ascenzo 

Cette petite voix intérieure, tu l’entends parfois te parler.
Elle a souvent des idées un peu folles et, tu as souvent de bonnes raisons de ne pas l’écouter :

  • « tu  ne t’arrêterais pas quelques minutes? » impossible. Tu crois que les choses vont se faire seules?
  • « pas sûr que ce job est fait pour toi » quelle idée! J’ai fait des études pour le décrocher ce job, bien sûr qu’il est fait pour moi.
  • « il faudrait lui dire ce que tu penses » hors de question. L’important est qu’il m’apprécie.

As-tu déjà senti cette sensation étrange?

Femme qui se cache le visage, ne veut pas voir.

Elle arrive sans raison apparente et peut se manifester de différentes façons :

  • pression dans la poitrine,
  • souffle court,
  • estomac qui se retourne,
  • ou léger stimulus inexplicable

Tu l’as enfin cette promotion que tu attendais tant! Mais alors … pourquoi ne ressens-tu pas de la joie  …

As-tu déjà pressenti un événement ?

Tu ne peux l’expliquer mais parfois, tu pressens un événement . Tu sembles avoir une longueur d’avance. 

Par exemple, tu penses à une amie, tu te dis que tu vas prendre de ses nouvelles car cela fait longtemps que vous ne vous êtes pas vues. Tu prends ton téléphone et, surprise, tu viens justement de recevoir un message de sa part.

Il t’est peut-être arrivé de te sentir triste, inquiète ou angoissée sans raison et malheureusement quelques minutes plus tard apprendre une très mauvaise nouvelle.

Suivez votre intuition, elle sait ce que votre tête n’a pas encore compris!

Tu l’as peut-être entendue cette petite voix qui te demandait de ralentir la cadence et de faire une pause.

Tu l’as peut-être sentie cette angoisse au moment de fermer la porte de ta maison et te diriger vers ton lieu de travail.

Tu as peut-être pressenti que si tu donnais autant d’énergie tu finirais par ne plus en avoir.

panneau stop. Burn-out : ton corps dit stop

À force de mettre le couvercle sur tes intuitions, c’est ton corps qui t’a dit un grand STOP et tu découvres le burn-out.

Peut-être n’as-tu rien perçu? Ni petite voix, ni sensations. Et c’est OK. Tu verras plus loin pourquoi.

Mais,  l’intuition c’est quoi exactement?

L’intuition c’est ton cerveau qui te fournit une info suite à l’analyse de ton environnement et cela sans l’élaboration d’un rationnel conscient.

Cela te donne donc souvent l’impression que cette info vient de nulle part et n’est pas fondée puisque tu n ‘y as pas consciemment pensé.

place de l'intuition dans notre cerveau - burnout.
Schéma représentant cerveau gauche et cerveau droit.

Ton cerveau est composé de deux parties:

  • le cerveau gauche : c’est lui qui entre en jeu pour tes raisonnements suite à des faits. (exemple : le feu passe au vert, je démarre) Ce processus est directement lié à l’apprentissage (on t’a appris qu’au vert, tu peux démarrer).
  • le cerveau droit : c’est lui qui s’active pour te fournir une intuition. (exemple: tu prends une décision que tu finis par regretter quelque temps plus tard en te disant « si je m’étais écoutée, je n’en serais pas là »). 

Ces deux parties sont complémentaires.

Malheureusement, tu verras ci-dessous que la cohabitation de ces 2 cerveaux n’est pas si simple.

Ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. L’un et l’autre savent ce que vous voulez réellement devenir. Le reste est secondaire.

Steve Jobs

Au fait, il faut que tu saches: tu n’aurais pas pu faire autrement …

Ne culpabilise surtout pas. Bien sûr que tu n’as pas écouté ton intuition. 

J’ai été comme toi. J’ai moi-même connu le burn-out. Et à aucun moment, mais vraiment aucun moment de ma vie avant le burn-out, m’écouter n’a été une option.

Et tu sais pourquoi?

À quel moment, de notre enfance jusqu’à l’âge adulte, nous enseigne-t-on que l’intuition est une forme d’intelligence et qu’elle est aussi importante à développer que notre  logique? Je vais te le dire. JAMAIS.

burnout

On nous apprend que 1+1=2, que pour réussir il faut être quelqu’un de fort, que pour être quelqu’un de reconnu il faut faire des études, que si on veut être bien dans cette société il faut bosser, bosser dur et surtout bien gagner sa vie. On développe à fond notre cerveau gauche, celui de la raison. Et, petit à petit cette raison étouffe notre intuition.

Tu ne l’as peut-être jamais entendue;
Tu ne l’as peut-être jamais écoutée;
Tu finis par ne plus l’entendre.

Le mental n’aime pas beaucoup l’intuition car elle possède de son point de vue un grave défaut : elle dit la vérité.

André Charbonnier

À partir d’aujourd’hui, tout est possible!

Tu as compris que développer et écouter ton intuition est important pour prendre des décisions en accord avec ce qui est bon pour TOI. 

Femme qui traverse un rayon de soleil. Elle rayonne. Après burn-out

TA vie;
TON chemin;
TON bonheur.

Si ton intuition dit quelque chose que tu refuses d’écouter alors, tu pars forcément dans la mauvaise direction.

À partir d’aujourd’hui, tu décides de prendre les rênes de ta vie, de faire des choix qui, parfois, seront en désaccord avec ce que l’on t’a appris mais qui te permettront de vivre de façon alignée avec qui tu es et qui te donneront accès au bonheur.

Tu es le personnage principal de ta vie et à partir d’aujourd’hui, tout est possible.

Dans un prochain article, je partagerai avec toi ce que j’ai mis en place pour développer et écouter mon intuition et à quel point cela m’aide dans la rémission du burn-out.

Comme toi, j’ai décidé de vivre MA vie

Je te l’avais dit!

ton intuition

P.S. : Laisse-moi un commentaire ci-dessous. Dis-moi si tu perçois ton intuition ou si tu as mis des choses en place pour la développer ou si, et c’est tout à fait normal, tu n’as jamais perçu le moindre signe de cette partie de ton cerveau. Je suis impatiente d’échanger avec toi sur le sujet. Tu peux également t’inscrire ci-dessous afin d’être informé de la prochaine publication. À bientôt!

Categories:

Tags:

10 Responses

  1. Bravo pour ce premier article, plus on parlera du burnout, plus on pourra le combattre …. C’est également ce que j’essaie de faire aux travers d’articles que je publie sur https://unautremoi.org. Je vous souhaite une bonne continuation au plaisir d’échanger avec vous sur le sujet.

  2. J’aurai du suivre dès le début mon intuition qui au creux de mon ventre me disait ce poste n’est pas pour toi mais non il a fallu que je l’accepte car je l’attendais cette promotion.
    Au final après toutes ces malaises ces insomnies ces troublantes émotions qui ne s’expliquent pas le diagnostic tombe un burn out ..ouah moi la fille qui toujours a suivi la discipline,ambitieuse et très dévouée je suis tombée..
    Mais voilà je me suis réveillée un jour où en me disant et si maintenant tu suivais cette petite voix qui est ton intuition,ton moi le plus profond..Ça me met en place tranquillement avec des moments de doute,de découragement mais je vis et je suis fière de ce que je fais comme petit pas chaque jour pour enfin m’accepter avec mes valeurs et mes envies..
    Magnifique votre blog et j’adore écrire comme vous.

    • Merci pour votre commentaire Alexandra. En effet, vous pouvez être fière de vous. Oser suivre son intuition pour quelqu’un qui ne l’a jamais fait c’est un défis au quotidien. Je vous souhaite une belle découverte de votre « moi profond ».

  3. Cette intuition que j’aurai du écouter un jour de septembre 2018 qui me disait de ne pas accepter cette promotion mais comme vous l’écrivez si bien je l’attendais et je n’ai pas voulu reculer sauf qu’un an après et 6 mois d’arrêt, une rupture conventionnelle , des larmes et bien je me rends à l’évidence que maintenant je veux l’écouter cette intuition car c’est devenu comme une évidence.
    Ne plus aller à l’encontre de mes valeurs ni de mes ressentis , je ne ferai plus ce qui ne me plait pas ou plus c’est cela que je me dis chaque jour quand je me réveille et que je fais un pas vers cette nouvelle vie , l’histoire de ma vie et de mon burn out qui m’a ouvert les yeux sur le monde, brutal mais heureusement il existe encore de belles personnes pour nous faire envie de continuer cette aventure de la vie.
    Merci à vous pour ce blog et l’amour de la belle écriture , j’ai un bout de moi dans votre histoire et vous me donnez des envies de plume.

    • Ne plus aller à l’encontre de ses valeurs et de ses ressentis : c’est également ce que j’ai décidé de mettre en place. Bravo à vous! Au plaisir de vous lire à nouveau 🙂

  4. J’ai toujours eu beaucoup d’intuition . Mais son tort c’est qu’on ne peut pas la prouver. Il m’a fallut le burn out pour enfin m’écouter !
    Merci pour ce bel article.

    • Merci pour votre commentaire Laurence.
      Je comprends votre remarque. Ce que j’ai réalisé c’est qu’il n’y a rien à prouver. Vous l’avez certainement réalisé également suite à votre burn-out. Vos décisions doivent être justes et bonnes pour vous et si votre entourage ne les comprend pas, c’est OK. Une décision peut être bonne pour quelqu’un et très néfaste pour quelqu’un d’autre. Accepter et respecter qui nous sommes, voilà un beau défis que nous nous lançons suite au burn-out.

  5. Oui je l‘ai retrouvée, cette petite voix, ce petit sentiment déconcertant et des fois un pressentiment… Il m‘a fallu passer par un burnout en 2011 et une immobilisation complète de 5 mois cet été pour apprendre à m‘asseoir et reconnecter avec mon intérieur…
    Je fais beaucoup moins depuis – mais je suis plus présente dans ce que je fais… et j‘essaie de m‘écouter … avant de prendre des décisions.
    Merci pour ce partage.

    • Merci pour votre témoignage. Vous le résumez très bien : faire moins mais en étant plus présente. Je vous souhaite de continuer sur cette voix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-moi sur
Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rendez-vous par téléphone
%d blogueurs aiment cette page :