Développer son intuition

L’intuition … ça te parle?

T’es-tu déjà dit « j’aurais dû me fier à ma première idée? »
Évidemment! Moi aussi, à plusieurs reprises.
T’es tu déjà demandé pourquoi, finalement, tu n’as pas suivi cette première idée?
Peut-être penses-tu qu’il n’y avait pas de raison à la suivre?

Et si je te disais que cette première idée c’est souvent la bonne parce que c’est ton intuition qui te la fournie.

Je vais te donner 5 activités à pratiquer au quotidien pour développer ton intuition. Cela te permettra de transformer le « j’aurais dû me fier à ma première idée » à « je suis ma première idée car je sais que c’est la bonne »

L’intuition : un mythe?

Je ne sais pas toi mais personnellement, j’ai très longtemps cru que l’intuition était un mythe. Mon esprit cartésien la très vite placée dans le case « abstrait » voire « magie ». En résumé, je n’y croyais pas vraiment.

place de l'intuition dans notre cerveau

Si ce n’est déjà fait, je t’invite à lire mon article précédent où j’y décris ce qu’est l’intuition et d’où elle vient. Je t’y explique également pourquoi nous sommes très peu à y croire.

La science la démontré, l’intuition est bien réelle!
Elle nous est entre autres très utile afin de prendre des décisions en lien avec qui nous sommes c’est-à-dire de faire des choix qui sont bons pour nous.

J’entendais murmurer mon intuition mais je l’ignorais complètement au profit de ce que me disait ma raison.

Et pourtant, après deux burn-out, j’ai poussé l’analyse des différentes situations qui m’ont conduit à cela. Une des données récurrentes est qu’à un moment, mon intuition s’est manifestée et je n’y ai pas cru.
J’ai donc dû me rendre à l’évidence, mon intuition semblait savoir plus que ma raison ce qui est bon pour moi.

J’ai donc décidé qu’à partir de ce jour, mon intuition allait devenir ma guide. Je me suis donné comme objectif de la développer afin qu’elle me guide sereinement vers mon avenir.

J’ai testé pas mal de trucs et astuces. Je te partage les 5 activités qui ont vraiment eu un impact sur moi :

1. Ne rien faire

Femme allongée dans un hamac avec un chien, le museau posé sur la jambe (ne rien faire)

La toute première chose à faire pour commencer à développer ton intuition est de ne rien faire.

Parfois, ne rien faire, c’est prendre soin de soi.

  • 6h: le réveil sonne.
  • 7h30: tu fermes la porte en espérant ne rien avoir oublié.
  • 8h30: tu arrives fatiguée sur ton lieu de travail ayant l’impression d’avoir déjà vécu une journée complète.
  • après ton premier (deuxième ou troisième) café tu enchaines ta journée de working girl.
  • 18h (19h): tu rentres chez toi épuisée et après avoir pris une grande inspiration tu enchaînes avec ta soirée de femme active ou de maman.
  • 22h: tu ne rêves que de ton lit.

Pas simple de placer du temps pour ne rien faire dans tes journées bien remplies.

Et pourtant, se mettre en PAUSE, c’est l’étape essentielle pour donner l’opportunité au cerveau droit, qui héberge l’intuition, de s’exprimer.
Ennuie-toi, c’est bon pour ton intuition!

Voici quelques astuces pour t’aider à mettre ces moments en place :

  • Défini à l’avance quand tu vas placer ce moment de pause dans ton agenda et fais-en une priorité
  • Pour commencer, prévois 1 à 2 minutes maximum et 3 moments sur ta journée . En effet, si tu es dans l’activité permanente, ne rien faire peut-être très désagréable dans un premier temps. Inutile de te fixer de grosses plages horaires.
  • Voici, pour exemple, où placer ces moments: 1 à 2 minutes dans la voiture une fois arrivée sur ton lieu de travail; après ton repas de midi dans les toilettes; dans ton lit. Reste là, assise, fixe un point, sans attente quelconque que de ne rien faire. Profite du calme extérieur et intérieur.
  • Au début, ton cerveau va certainement s’emballer.C’est tout à fait normal et ce n’est pas grave. Petit à petit en incluant cette pratique dans ton quotidien, il deviendra de plus en plus facile de rester assise 2 minutes, sans mouvement et sans pensées.
  • La clé c’est d’y croire, ne baisse pas les bras et tu verras petit à petit le bénéfice de ce « non faire » sur toi.

2. Prendre soin de toi

femme allongée dans un bain rempli de fleurs (prendre soin de toi pour développer ton intuition)

N’oublie pas de prendre soin de la personne avec laquelle tu passes le plus de temps c’est à dire TOI.

Une des premières choses que j’ai faite après mon burn-out est de suivre plusieurs influenceuses beauté et me laisser tenter par le maquillage du moment. Je me suis fait un stock pour toute une vie je pense 🙂
Dix minutes de maquillage chaque matin se sont transformés en une heure. Je mettais plusieurs couches, plusieurs couleurs et testais différentes techniques. Pour moi, c’était excessif. Mais j’en avais besoin.
Prendre soin de moi et me recentrer était vital.

Voici quelques exemples d’activités pour prendre soin de toi:

  • le coiffeur,
  • le maquillage,
  • les massages,
  • de longs bains,
  • des soins visages ou corps,
  • du yoga

Garde bien à l’esprit que ce moment que tu t’offres doit être bienveillant. On ne parle pas ici, par exemple, de cours de cross-fit. Quand bien même l’activité physique est évidemment bénéfique, pour développer ton intuition il est essentiel de se faire du bien en douceur.

Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester.

Gandhi

3. Pratiquer une activité créative

femme assise sur une pierre qui écrit dans un cahier, une lanterne posée à côté (activité créative)

Donne l’opportunité à ton cerveau droit de s’exprimer en t’adonnant à des activités créatives.

Mon premier atelier créatif:

C’était du scrapbooking. Cela consiste à coller une photo sur une page et de l’entourer d’une multitude de décorations selon un thème. Je vais donc en atelier pour découvrir cette technique. On me présente un modèle et l’idée est de s’en inspirer pour créer sa propre page.

Je me vois encore déplacer millimètre par millimètre une petite fleur, me demandant si elle était plus jolie sur la gauche, sur la droite, à 5 centimètres du centre, sur la photo, à gauche. Oui mais cette fleur, rouge ou blanche? À un moment, je lève la tête et je remarque que les autres participantes sont à la moitié de leur page que je n’ai encore rien collé. Mais comment font-elles?
Elles ne se posent pas de questions!

Je t’assure, petit à petit, j’y suis arrivé. Plus tard, j’ai moi-même animé des ateliers créatifs.

Voici quelques idées d’activité créatives :

  • la peinture,
  • le dessin,
  • l’écriture,
  • le scrapbooking,
  • la danse,
  • l’impro

Avec une activité créative vient la notion de lâcher-prise.
Pratique sans jugement. Il ne s’agit pas de performance ou même d’esthétique. Si tu n’en as pas envie, tu n’es pas obligée de partager tes créations.
Lâche prise et amuses-toi!

4. Méditer

dame qui médite au coucher du soleil (méditer pour développer ton intuition)

Installe toi confortablement, ferme les yeux, prends quelques grandes inspirations et fais connaissance avec une personne formidable : TOI.

Ma première « mauvaise » rencontre avec la méditation:

À la suite de mon premier burn-out, je me suis inscrite à un module de mindfulness (pleine conscience). Il s’agit d’un groupe qui se réunit une fois par semaine et médite avec l’aide d’un guide.
L’exercice était tellement insupportable pour moi que j’y suis allé deux séances puis, je me suis trouvé une excuse pour ne plus jamais y remettre les pieds. J’y ai laissé quelques centaines d’euros et suis repartie avec la ferme conviction que la méditation, ce n’était pas pour moi.
Je me vois encore dire « oh non, la méditation je ne supporte pas ça, moi je préfère les trucs qui bougent, qui font mal, où tu sens que tu as travaillé …. la méditation ça m’énerve! ».
Et j’avais tort!

Comment la méditation m’est devenue indispensable:

À la suite de mon deuxième burn-out, je me suis remise à la méditation, seule avec moi-même. Cinq minutes d’abord puis dix minutes et à présent, mon temps maximum est de quinze minutes. Et cela me convient très bien. J’ai surtout compris que pratiquer la méditation en groupe avec un temps imposé ce n’est pas ce qui me convient le mieux.
Personnellement, j’ai démarré avec l’application Petit BamBou.

Aujourd’hui, je n’ai plus besoin d’application pour méditer.
C’est devenu pour moi un indispensable comme le brossage de dents 🙂
Grâce à la méditation, je suis capable d’arrêter mon flux de pensées. Oui, se vider la tête est possible! Cela donne envie, je sais et tu peux le faire!
En diminuant ton flux de pensées, tu laisses de la place pour que ton intuition puisse s exprimer.

Voici quelques conseils pour débuter la méditation:

  • Trouve la façon de méditer qui te convient: en groupe, seule, accompagnée d’une application, d’une vidéo, d’un guide, deux minutes, vingt minutes, une heure, …
  • Sans aucun jugement ni attente,
  • Rassures-toi, ta méditation n’est pas ratée si tu as pensé,
  • Si des pensées arrivent pendant l’exercice, c’est OK. Une fois que tu t’en es rendu compte, reviens à la méditation. Ce ne sera pas simple au début, peut-être le feras-tu dix fois ou plus mais ce n’est pas grave.
  • Patience et persévérance sont les clés afin de sentir, petit à petit, les effets positifs de la méditation.

5. Observer la nature

mésange sur une branche entourée de fleurs roses aux couleurs vives (observer la nature pour développer ton intuition)

« La beauté de la nature éveille et emplit les sens » John O’Donohue

Tous les jours, nous sortons de chez nous et faisons les mêmes trajets en mode robot.
C’était mon cas et, je ne m’en rendais pas vraiment compte.
Un jour, je conduisais entre l’école de mes enfants et notre maison. C’est une route à travers champs que j’emprunte très régulièrement mais cette fois, quelque chose était différent. L’herbe me semblait d’un vert flamboyant, les coquelicots étaient d’un rouge extrêmement vif et la luminosité avait quelque chose d’irréel. J’étais un peu surprise mais je trouvais ça tellement beau! J’ai ressenti une immense gratitude. Un sentiment chaleureux dans la poitrine. Je me suis dit que la nature était magnifique

Cela n’a duré que quelques minutes mais j’ai trouvé ça tellement beau, cela m’a procuré un tel sentiment de bien-être qu’évidemment j’ai essayé de provoquer cela consciemment.

Voici mon procédé pour observer la nature en pleine conscience :

  • Va dans un champ, dans ton jardin, dans un parc ou dans une forêt.
  • Fixe toi un objectif. Exemple : j’observe cinq détails autour de moi.
  • Pose ton regard sur une fleur, un oiseau, une herbe, une feuille, un arbre, …
  • Fixe ces éléments un à un pendant quelques secondes.
  • Observe et cherche la beauté.

En pratiquant cela au quotidien, je vis chaque jour une gratitude immense qui provoque joie et sérénité.

En résumé, pour développer ton intuition:

  • ralentis: prends du temps pour ne rien faire et pratique une activité créative.
  • recentre-toi: prends soin de toi et pratique la méditation.
  • connecte-toi au monde qui t’entoure: observe la nature.

Ne te fixe pas d’objectifs, pas de pression, pas d’attente de résultats.
Sois régulière et tu verras les transformations arrivées progressivement comme cela a été le cas pour moi.

Le hasard a des intuitions qu’il ne faut pas prendre pour des coïncidences.

Chris Marker

P.S. : Laisse-moi un commentaire ci-dessous. As-tu déjà testé quelques unes de ces pratiques? En as-tu d’autres à conseiller? J’ai hâte d’échanger avec toi sur ce sujet. Tu peux également t’inscrire ci-dessous afin d’être informé de la prochaine publication. À bientôt!

Categories:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-moi sur
Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rendez-vous par téléphone